Des regards et signes

Marie-Céline Dehondt a longtemps accompagné des personnes âgées dépendantes. Elle nous dit l’importance d’un regard bienveillant et des signes visibles de la foi…

Entrer dans un établissement de personnes âgées fut pour moi un choc. Je me trouvais dans un couloir bordé de chambres, dans lesquelles je voyais des personnes avec la chemise de l’hôpital, criant ou gémissant, essayant de passer à travers des barrières de protection de leur lit, se dévêtant, disant des propos incohérents. Et quand par hasard je rencontrais une personne ayant encore toute sa tête, elle me disait soit sa révolte d’être là, soit sa solitude et donc sa souffrance. Qu’est-ce que j’allais pouvoir faire ?

Des gestes qui illuminent les regards

Aujourd’hui j’en suis à la gratuité de la tendresse… gratuité des mêmes gestes répétés parce que l’autre les attend. Embrasser tendrement Isabelle parce qu’elle fera «momomo» en touchant son cœur pour montrer combien elle est heureuse de ce baiser, s’intéresser aux chaussettes d’Adrien parce que c’est son souci chaque jour, simplement parce qu’Adrien c’est une personne qui a une histoire que je ne connais pas mais qui aujourd’hui compte à mes yeux, écouter inlassablement Anne-Marie me dire ; « Anne-Marie t’aime beaucoup tu sais… j’t’ai toujours aimée ». Et être tellement heureuse quand l’un ou l’autre a le regard qui s’illumine un peu mais aussi être heureuse d’avoir été là quelques instants près de quelqu’un : une personne qui ne sait même pas qui vous êtes et même qui ne réalise pas que vous êtes là… Il me semble que ce chemin a quelque chose à voir avec la tendresse de Dieu à notre égard…

Le regard et les gestes des soignants

Dans l’accompagnement spirituel mon regard sur l’autre est important, l’autre peut sentir à travers mon regard, qu’il est «quelqu’un» une personne, et même s’il est souillé, même s’il perd la tête, par le regard que je porte sur lui, sur elle, il demeure quelqu’un, sa dignité apparemment perdue, je dis bien apparemment, il la retrouve dans mon regard. Les soignants, je pense spécialement aux infirmiers-ères, aides-soignants (tes), kiné, etc. qui répètent inlassablement les mêmes gestes, ont aussi besoin de ce regard… Le regard que j’ai sur la personne âgée dépendante donne du sens à leurs propres gestes ! répétitifs ! patients… à leurs soins… Ils ne sont pas seuls à passer, dépenser leur vie à soigner, à laver des êtres dont personne ne se soucie…

Les signes visibles de la foi

Tous les signes visibles de la foi, signes personnels et signes en Eglise : le chapelet, les génuflexions, les prières récitées par cœur, les médailles, l’eau bénite, etc. sont importants pour des personnes atteintes de maladies mentales en tous genres. Ces signes éveillent en elles un souvenir, une mémoire si perturbée… Je pense au chapelet pour ma mère, au signe de croix pour Adrien, même Isabelle dit «momomo» sur l’air du « Notre Père » ou du « Je vous salue Marie ».
Il est bon de regarder les signes qui se repèrent dans une chambre. Une statue de Marie, du buis etc. et partir de là pour communiquer, pour éveiller…
Aujourd’hui ne refusons pas de transmettre ces signes et nous-mêmes gardons en mémoire, les signes, les paroles de Dieu qui nous font vivre.

Marie-Céline Dehondt, Sœur de Notre-Dame du Cénacle

Télécharger la fiche

ELIHU

Découvrez la newsletter de la pastorale de la Santé (actus, rendez-vous, portraits…)

Formations des aidants

Retrouvez ici toutes les dates et les thèmes des formations que nous organisons chaque année.

Nos actualités

Toutes les actualités de la pastorale de la Santé